post

Il est très bon pour la santé et hautement libérateur de faire de la course. Lorsque l’on court, on arrive à se recentrer et on gagne en sérénité dans notre vie quotidienne. De plus, les effets positifs sur le corps sont stupéfiants. Ce sport qui ne demande aucune aide extérieure est vraiment bénéfique. Toutefois, c’est justement parce qu’il ne nécessite pas d’aide qu’on est susceptible de mal le pratiquer. En effet, il est peut-être judicieux d’avoir quelques connaissances préalables avant de se lancer dans le running. Dans cet article, nous allons présenter 5 conseils de pros qu’il est important de connaître avant de commencer la pratique de la course à pied.

1. Soyez économe dans votre course

Il ne faut surtout pas être trop pressé de réaliser de longues distances et de grosses performances. En effet, il est préférable pour vous d’avancer lentement plutôt que d’atteindre vos limites très vite et de vous faire mal par la suite. Pensez donc à ménager votre corps lorsque vous courrez. Pour ce faire, adoptez des foulées normales, régulières, mais aussi plus sûres pour votre avancée et votre équilibre.

L’un des éléments importants auquel vous devez faire attention est la règle des 10 %. C’est un bon indicateur de votre progression. En effet, il est déconseillé de progresser par paliers de plus de 10 %. Autrement dit, si vous parcourez 15 km la première semaine, vous ne pouvez pas parcourir plus de 11,5 km la semaine suivante. Vous fatigueriez trop votre corps et ne pourriez pas supporter une progression exponentielle.

2. Augmentez progressivement votre VMA

Afin de devenir un coureur chevronné, vous devez aussi penser à votre VMA (Vitesse Maximale Aérobie) qui doit connaître une progression lente, mais assurée. Tout du moins, vous devez la maintenir avec l’avancement de l’âge. La vitesse à laquelle votre organisme atteint sa consommation maximale d’oxygène détermine votre constance à la course. Pour cause, travailler sur ce paramètre vous permettra de courir dans un bon état pendant des années, sans aucun problème.

Pour ce faire, vous pouvez opter pour des séances de course en fractionné. Ici, il vous faut alterner des épisodes course à rythme régulier avec des efforts d’accélérations courtes (de 20 secs à 3 min) et des temps de repos suffisants pour recommencer le cycle.

3. Entretenez votre corps

Pour pouvoir avancer dans le running, il faut bien entendu courir de manière régulière, mais pas seulement. Vous devez entretenir votre corps et la course n’est pas le moyen exclusif pour y parvenir. Vous muscler aura un effet positif sur votre corps de manière général, mais vous permettra aussi de vous dépasser à la course. Certains exercices très simples à réaliser, tels que les pompes, les exercices abdominaux, les squats ou le gainage, vous permettront de renforcer votre corps de manière optimale.

En outre, les plus grands professionnels de la course à pied recommandent également de s’essayer à un autre sport pour avoir une bonne balance. Par exemple, vous avez à votre disposition le cyclisme qui permet de bien renforcer les jambes. La natation est bénéfique pour tout le corps, mais aussi pour l’esprit. Certains se mettent même au yoga et rapportent d’excellents résultats.

4. Adoptez un mode de vie sain

On dit souvent que le corps est le meilleur investissement, lorsqu’il s’agit de course. Il faut donc le respecter, l’entretenir et le bichonner de sorte qu’il nous le rende bien durant l’entraînement. Pour cela, une vie saine est recommandée. Cela veut dire que le stress est à bannir de notre quotidien, de même que le tabac, l’alcool et le café en grande quantité. Un corps sain sera notre meilleur atout pour générer de bons résultats.

Pour autant, une alimentaire saine et variée est aussi à privilégier. Un bon apport en fruits et légumes vous donnera toutes les vitamines dont vous avez besoin. Surtout, évitez les aliments gras et les produits de fast-food. En effet, une hausse de la masse graisseuse entraîne une hausse du rythme cardiaque et de la consommation d’oxygène, ce qui va à l’encontre de vos objectifs.

5. Pensez à vous reposer

Enfin, l’un des éléments essentiels de la course, toujours plébiscité par les professionnels, est le repos. Il important, voire obligatoire de bien se reposer après un entraînement intensif sinon il sera très difficile de reprendre. Comme 70 % des coureurs pendant une saison, on peut se blesser si on ne s’octroie pas cette période. De même, nos performances peuvent drastiquement chuter.

Non seulement il faut se reposer entre deux courses, mais il faut aussi s’accorder une semaine par mois où on court très peu, voire pas du tout. Cela aura indubitablement un effet positif sur les courses prochaines. De plus, ce temps de récupération permettra au corps d’assimiler l’effort et d’en demander un peu plus. À long terme, vous serez agréablement surpris par ces résultats qui dépasseront même vos attentes.